petitsMoines

Transmission

 

Mes mains sont vides, aussi vides qu’est plein mon cœur.
Je reçois cette transmission comme on reçoit la vie.
Je veux donner à mon tour comme l’on donne la vie.
Pleinement, sans faux-semblants, de tout mon cœur à votre cœur.
Je ne sais pas si je serai un bon maitre zen.
Je sais seulement que la Voie du Bouddha a sauvé ma vie, et que je voudrais être se frêre d’humanité qui prends tous els êtres par la main à présent.
Je me suis demandé ce qu’est être maitre zen.
Je n’ai pas de réponse, recevoir la Transmission du Shiho et devenir 96ème successeur du Bouddha et des Patriarches Zen du lignage Soto de Nishijima Roshi et Niwa Rempo me paraît une chose si loin de moi.
Aidez moi. Aidez moi à être une lumière sincère qui éclaire les pas des hommes, et qui les soulage ne serait-ce qu’un peu de leur souffrance.
Je voudrais enseigner un bouddhisme zen joyeux, enthousiaste, bienveillant, paisible. Une joie, un enthousiasme, une bienveillance et une paix qui contaminent et embrasent le monde! "

(Federico Dainin Jôkô Sensei )


 


Photos de la cérémonie du Shiho (Transmission de Maitre Zen) des Maîtres Zen Federico Dainin-Joko et Myozan Kôdô.
96èmes Patriarches dans la lignée zen Sôtô de Niwa Rempo Roshi, Nishijima Roshi, Chodo Roshi, Taigu Roshi remontant jusqu’au Bouddha, Maître Originel.
La cérémonie de transmission est secrète et privée et à lieu dans la chambre du Maître en tête à tête;
c’est là que se déroule le rite secret et esothérique du Denpô, la transmission du “sang des Bouddhas” et des rites intimes ainsi que du déroulement du Shisho,
le rouleau de soie qui trace le lignage de sang.
Mais dans notre lignée il y a une deuxième cérémonie qui suit la cérémonie privée et secrète,
et celle-ci est publique et très festive pour que toute la communauté et les proches du nouveau maître zen célèbrent cette grande joie.