petitsMoines

Veillée du Denkoroku

 

" Si dans le bouddhisme zen nous attachons autant d’importance aux maîtres des temps passés, nos ancêtres, Il ne s’agit pas là de vénération bigote, mais d’une occasion permanente de développer notre gratitude envers ceux qui nous ont précédé et qui nous ont ouvert et préparé le chemin.
Nous ne sommes pas seuls. Et seuls, nous ne sommes pas grand chose.
Lorsque nous célébrons les Patriarches Ancêtres à la fois successeurs du Bouddha, et nos prédécesseurs dans la Voie,
nous célébrons également nos parents, nos grands parents, nos enseignants, nos amis, et tous les êtres qui ont bâti tant bien que mal cette terre, cette maisons que nous habitons, cette école qui nous abrite, ce dojo où nous pratiquons, cette route qui nous accueille, cette ville qui nous protège, etc etc...
En célébrant nos Ancêtres notre cœur exprime la gratitude merveilleuse envers tous les êtres qui, directement ou indirectement, participent à notre vie.
C’est cela le sens de l' interdépendance enseignée par le Bouddha.
Le monde est une seule et unique fleur.....

(Federico Dainin Jôkô Sensei)



Photos de la veillée du Denkoroku, ou Veillée des lumières.


Cette veillée a lieu au soir des grandes festivités bouddhiques dans la fraternité de La Montagne Sans Sommet.
Chaque pratiquant prépare une lanterne en forme de lotus pendant que sont lus des passages du Denkoroku
(le livre de la transmission de la Lumière de Maître en Maître depuis le Bouddha).
Au tomber de la nuit après zazen, 
à la lueur des lanternes allumées,
la sangha chante longuement sutras et mantras dans un esprit de gratitude envers tous nos ancêtres.
En rentrant chez soi, chacun offrira cette lanterne à un être de son choix.
Transmettre la lumière cela peut juste être un moment de bienveillance et de joie. Elle est contagieuse la joie!