4-01

Mondo

 

Kusen suivi d'un mondo

 

Mondo (Questions-réponses spontanés pendant le zazen)

Si vous avez des questions sur la pratique, sur le bouddhisme, sur le texte que nous sommes en train de commenter depuis le début du mois, sur la vie, vous pouvez venir poser des questions comme veut le rituel zen sur le zagu au milieu du dojo. Le mondo est un combat de dharma public qui enrichit tout le monde à partir de questions qui sont plutôt individuelles, personnelles ; c’est un profond partage. Autrefois les pratiquants allaient marcher des mois et des mois pour rencontrer les maîtres zen dans les montagnes qui les attendaient pour répondre te les éclairer. Aucune question n’est stupide. Même la question qui vous vient à l’esprit et sur laquelle vous vous dites « ça n’intéresse personne » en fait peut être un point de départ très intéressant pour les autres. Car si vous êtes assis sur votre coussin c’est bien parce que vous partagez la recherche de la même chose, alors n’hésitez pas à venir poser des questions. Dans le zen poser des questions est un peu cérémonial, c’est pour que tout ce que nous faisons dans la vie ait vraiment de l’importance. Cela surprend. Mais petit à petit, tout ce que l’on fait dans la vie devient une cérémonie comme ici au dojo. Même quand vous faites la vaisselle, même quand vous devez reprendre votre enfant. On peut le faire avec grâce, avec présence pour que tout geste de notre existence soit harmonieux et bienveillant. Alors ne vous laissez pas impressionner par la forme.