bouddhisme en entreprise

Le zen au travail…
La profondeur en entreprise…
Le retour à un monde « vrai ».

 

On se demande bien ce que le Bouddhisme Zen peut avoir à dire à l’entreprise ; ce qu’une voie spirituelle peut apporter au monde du travail. 

Comment une philosophie de vie bâtie sur l’amour, la compassion, la patience, la non-violence, l’équanimité d’âme, la bienveillance, peut-elle s’adresser à un monde pétri de vitesse, de « pas-le-temps », de production-productivité, de retour sur investissement, de stress et de « superficiel » ?

Il y a-t-il un dialogue possible ?

Oui.
En non seulement. Il y a bien plus qu’un dialogue ; il y a l’évidence d’une convergence : l’homme.

Indéniablement, l’entreprise est un acteur social majeur. Qu’elle soit privée, publique, petite ou moyenne, ou qu’il s’agisse de grands groupes.

On sombre dans une société « anonyme », qui nous impose un spectacle d’individualisme et de dissolution de l’être effrayants. Augmentent les sentiments d’insécurité, d’inquiétude, d’anxiété, de perte de repères, et aucun « contre-modèle » n’existe pour répondre à la tristesse et la fadeur apportées somme toute par cette mondialisation omnipuissante.

 

Mais sans doute il fallait que nos sociétés passent par là, pour ressentir de façon profonde et de plus en plus évidente de fortes aspirations nouvelles. L’aspiration à un changement global dans tous les aspects de la vie.

Le monde de l’entreprise, ressent aujourd’hui la même aspiration au changement ; d’un côté les salariés désenchantés mais quand même aspirants à un travail reconnu et moins précaire, et de l’autre les manageurs et dirigeants qui prennent de plus en plus conscience que « diriger » autrui nécessite de savoir se diriger soi même. Et qu’au delà de ça, une relation professionnelle, quoi qu’on veuille se raconter, est bien plus qu’un numéro de fiche de paye, un plan de carrière et des exigences contractuelles.
Il s’agit de d’accepter une responsabilité réciproque, employeur/employé, mais également entreprise/société.

 

C’est ici, que la philosophie zen en entreprise apporte le premier fondement d’un changement : quitter le sauve qui peut-individualiste et rebâtir une société de convergences, de dynamisme collectif et solidaire, où vivre et travailler ensemble prends un sens véritable.

 

Quels sont les effets concrets sur la production lorsque vous intervenez en entreprise, me demande-t-on …
Ils sont multiples.
Un homme qui se voit en vérité, devient un homme vrai, entier. Celui qui apprends à puiser en lui un regard objectif, serein, profond et conscient, devient par ricochet un collaborateur fiable, juste, un collaborateur qui n’agit pas selon ses émotions où son épiderme ; un collaborateur « debout ». Quand tout ceci commence par soi même, cela se déverse automatiquement sur les collègues, puis sur la clientèle, et de façon plus large et visionnaire sur la société.
Mais ce travail de méditation en entreprise s’adresse également aux équipes de management ; ces femmes et ces hommes qui contractent non seulement la responsabilité de leur mission, mais dont la réussite personnelle passe par la réussite visible et concrète des hommes qu’ils managent. Seulement pour diriger les autres, il faut être pleinement capable de se diriger soi mêmes. Pour porter une équipe bien plus loin qu’un contrat, pour donner un projet commun, pour construire, il faut tout d’abord se construire soi même.

 

L’entreprise est un acteur social incontournable.
Nous existons aujourd’hui plus que tout par le travail. Le travail nous réalise, ou pas. Toute cette ambiance morose des entreprises moderne naît du manque de cette réalisation de soi.
L’homme est un être profondément spirituel, le plus athée soit-il. Et en entreprise il n’y a plus de repères spirituels.
La méditation apporte ce repère fondamental là. Se percevoir en vérité et en profondeur. C’est bien plus qu’une simple question de bien être et de bien aller. Il s’agit d’apprendre à exister tel que l’on est et puiser en soi d’insoupçonnables ressources et énergies de sagesse et de vérité. Apporter la méditation en entreprise, c’est apporter la possibilité de grandir humainement. De s’approfondir au lieu de s’étendre.

 

Cela va de soi. Des équipes qui passent par ce cheminement, sont des équipes, vivantes, positives, apaisées, créatives. Et ce sont ces équipes là qui gagnent.
Mais non pas gagner pour gagner. Le profit pour le profit n’a pas de gout, pas de saveur, pas de couleur.
Gagner en se réalisant. Performer en grandissant. S’enrichir et toucher le succès, créer des moyens de subsistances justes et épanouis tout en s’ouvrant à une vie heureuse, sereine, profonde.

 

C’est sans doute là le grand défi des entreprises aujourd’hui.
Ayant fait le tour d’un management à l’américaine qui se voulait « cool » et participatif, mais dont les écueils ont été le désenchantement, la perte de repères et de rigueur, et surtout le plus grand individualisme aigri par le chantage affectif d’un management névrosé, est venu le moment de remettre du « sens ».

 

Nous passons plus de temps en entreprise qu’avec ceux que nous aimons.
Et si l’entreprise était le lieux où je me construis globalement ? Où je découvre mes talents ? où mes fragilités peuvent devenir des forces ? où je ne côtois plus « des gens », mais je construis avec les autres ?

Le cercle vicieux du mal aller peut enfin être brisé.

 

La tension, le stress, les frustrations, les mal êtres dus à nos entreprises inanimés, inhumaines, névrosées et sclérosées, qui se répercutaient non seulement sur l’employé mais aussi sur l’époux, le père, l’ami peuvent cesser. L’homme « bien » en entreprise, là où il passe le plus clair de son temps, est un homme « qui va mieux» dans l’ensemble de sa vie. Et l’homme qui se porte mieux dans l’ensemble de sa vie, est un homme qui peut s’épanouir. L’homme épanoui est un homme gagnant.

Former des équipes vraies et épanouies aujourd’hui, c’est poser le succès de demain.
Une trentaine d’entreprises ont déjà fait ce choix. Je suis le témoin de nouveaux beaux projets d’entreprise. De nouveaux projets d’humanité.


Mon intervention en entreprise se sert de 5 moyens de présence :

 

• L’animation de Team Building


• Les ateliers créatifs, où par le support des arts du zen (calligraphie, ikébana, cérémonie du thé, arts corporels etc…) ont touche en profondeur notre esprit serein et créatif pour le mettre au service de notre vie.


• La méditation en entreprise


• Le yoga zen en entreprise


• L’audit en vue de l’écriture d’un projet d’entreprise

 

 


   

Si vous etes une entreprise intérressée par cette démarche vous pouvez me contacter : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.   ou 06 98 84 89 35