qui est Bouddha?

Qui est Bouddha ?

 

On pose toujours la question dans ces termes alors qu’elle devrait se formuler par un « Qu’est-ce bouddha ? » …


Il ne s’agit pas en effet d’un nom propre. Lorsqu’on nomme Bouddha, on fait tous référence au prince Siddharta Gautama (prénom auquel certaines traditions attribuent la signification du «tant attendu», mais en réalité la traduction littérale de Siddharta signifie : «celui qui accomplit (parcourt) ‘artha’ – la sagesse insurpassable ’siddha’» ; quant à l’appellation de Sakyamuni elle n’indique que la lignée du clan des Sakya. Gautama enfin signifie « meilleure vache» et c’est un nom patronymique qui présente la lignée du prince comme une lignée, entre autre, d’éleveurs. Mais «bouddha» est plutôt un adjectif qui signifie «éveillé». Ce nom lui fut attribué d’ailleurs de façon posthume et honorifique sans doute.
 
On le surnomme aussi le «Baghavad», c’est à dire le Bienheureux, celui qui a dépassé les illusions et les souffrances qui en découlent pour vivre désormais dans la plénitude.
Ou encore le Thathagata, «celui qui est (désormais) cela», ou «l’ainsi venu».
 

Le personnage historique, fondateur de ce qu’on appelle aujourd’hui le bouddhisme, vécu en Inde il y a environ 2600 ans, dans un des royaumes les plus puissants de son temps.
 

Fils tant attendu et héritier inespéré du roi Shuddhodana et de la reine Mayadevi, il vient au jour comme le plus beau présent qui soit pour ce couple royal. Sa venue est illustrée racontée de façon prophétique et métaphysique, selon une symbolique complexe et profonde. Mais nous pouvons retenir tout simplement que ce grand sage, ce maître universel a apporté en ce monde un des plus nobles enseignements : la libération de la souffrance et l’accès au Nirvana, non tant comme un paradis d’ailleurs, mais comme une vie pleinement vécue, ici et maintenant.

 

Alors, qu’est-ce que bouddha ? bouddha est avant toute chose cette sagesse profonde qui traverse toute existence et toute manifestation. Cette nature originelle de chaque être vivant qui est seule capable de réaliser une existence pure, profonde, vraie, accomplie et pleine.
Cette nature de bouddha réside en chaque être vivant, sans distinction, sans définition possible autre que l’ainsité.

Comment la comprendre ?
Comment la saisir ?
Comment y gouter ?

Quand la fleur fane, où s’en va son parfum ?